Pas mal de questions avant de me lancer dans l'AE


#1

Bonjour à tous,

Je vais me lancer seul dans l’auto-entrepreunariat en créant une micro-entreprise dans l’activité de la vente. Actuellement en CDI, j’ai signé une rupture conventionnelle avec mon employeur et mon contrat se termine le mois prochain.
Ma situation actuelle est la suivante :

  • Marié et ma femme n’a pas d’emploi
  • Nous possédons les fonds nécessaires pour tenter cette aventure entrepreunariale
  • J’ai déjà des idées et suis prêt à me lancer, mais également capable de patienter avant de me lancer

J’aurai quelques interrogations :

  1. Quand créer sa micro-entreprise ?
    Quel est le meilleur moment pour créer ma micro-entreprise dans mon cas ? Est-ce que ça serait après que mon contrat se termine ou avant ?
    Par ailleurs puisque les taux de cotisations sociales réduits sont calculés à partir du trimestre civil, ne sera-t-il pas mieux de créer ma micro-entreprise le 2 Janvier 2019 si je peux attendre ?

  2. Les aides à la création d’entreprise
    Si j’ai bien compris, je ne pourrai pas jamais cumuler simultanément l’ACCRE, l’ARCE et le maintien de l’ARCE. Les cumuls possibles sont : l’ACCRE et l’ARCE, ou l’ACCRE et le maintien partiel de l’ARE.
    Quel serait le meilleur choix dans mon cas ? Pour l’instant, je penche sur l’ACCRE et le maintien partiel de l’ARE car je serai toujours affilié au régime général de la Sécurité Sociale.
    Plus d’infos : https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/choisir-arce-ou-maintien-des-are/

Néanmoins, même si le montant de l’ARE sera réduit de mon chiffre d’affaires après abattement (71% du CA dans mon cas), au final je ne perdrais rien puisque la différence se matérialisera en jours supplémentaires de droits au chômage. C’est bien ça ?

Je trouve dommage que le calcul de l’abattement se base sur le CA et non sur les bénéfices…

  1. Quels sont les organismes publics qui accompagnent les auto-entrepreneurs dans leurs démarches et proposent un suivi personnalisé ?
    Je pense pour l’instant à l’union des auto entrepreneurs

  2. Ma femme étant sans emploi, existe-t-il un meilleur statut / une meilleure structure qui serait plus approprié dans mon cas sur le plan de l’imposition (taxe) et la protection de l’individu (séparation des biens pro et perso) ? Je penche pour l’instant à la micro-entreprise à mon nom pour débuter.

Merci d’avoir lu mon pavé jusqu’au bout !