Logiciel de facturation à partir de 2018


#1

Bonjour,

je suis dans ma 2e année en AE, et je ne fais que du service, à distance (télétravail). Donc pas d’achat, pas de location, pas de gestion de stock. En gros, j’ai 12 factures (souvent moins) par an.
Cette année, je vais franchir le seuil m’exemptant de TVA probablement mi-septembre.

Jusqu’à présent je n’avais aucun logiciel de facturation, je faisais mes factures dans Excel.
Mais cela ne semble plus autorisé quand on franchit le seuil TVA.

Question 1 : il faut vraiment un logiciel de facturation quand on est AE ?
Question 2 : est-ce une bonne idée de passer par un logiciel de facturation en ligne ? Je trouve les abonnements un peu cher (12$/mois minimum, avec EvoPortail ou Evoliz) pour faire 8 à 10 factures par an…

Merci pour vos conseils,
Patrick


#2

Bonjour @PatrickD

  1. Non, pas toujours, et pas obligatoirement pour les activités très modestes pour lesquelles il suffira de conserver les factures et justificatifs.

  2. Dans votre cas, il faudra un logiciel de facturation, cela me semble indispensable, car gérer la TVA seul sera trop pénible. Mais en ligne, c’est une question de goût… et de sécurité ! Car cela signifie quand même que toute votre comptabilité sera stockée sur un serveur tiers. Si vous avez confiance, allez-y !

L’avantage de ce type de solution “cloud” c’est que c’est souvent un peu moins cher que les logiciels à acheter…


#3

En fait, dans ma situation, j’ai pas vraiment le choix : mon ordinateur roule sous Linux, et il y a souvent peu d’offre de logiciel sur ce système (mais plutôt pour MacOS ou Windows…). Donc une solution Cloud est plus pratique.
Merci d’avoir pris le temps de me répondre, je n’avais pas eu de notification, je viens de me rendre compte de votre réponse et je vous en remercie.

Je continue à regarder les différents produits, j’en cherche un relativement simple vu le peu de facture que j’émets par an.


#4

Plus je lis mes obligations légales sur le site officiel (https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23266), et plus je me rends compte que je n’ai effectivement aucune obligation d’utiliser un logiciel de compta/facturation.

Mes seules obligations sont :

Pour ce qui est de la TVA, cela semble se gérer sur le site des impôts, directement. En gros, je dois juste conserver les preuves d’achat dont je vais récupérer la TVA. Et évidemment reverser celle que j’ai perçu sur mes factures.

Ce n’est donc pas “trop compliqué” à faire… mais ce fut compliqué de comprendre que je pouvais le faire ainsi :grin:
En espérant que mon expérience en aide d’autres…


#5

Bonjour messieurs @PatrickD et @Joseph ,
Nouveau sur le site, je prends juste connaissance de vos messages (en espérant que c’est pas trop tard).
Je suis d’accord avec Patrick, j’utilise une solution cloud et c’est pas mal du tout.
Fini les pertes de documents (je suis pas très ordonné…), c’est pas cher et ça va vite.
J’utilise Comarch ERP XT pour info, ils sont sympas et c’est pratique.
A bientôt si vous avez des questions.
thomas