Educatrice en libéral....ou en Auto-entrepreneur

#1

Bonjour,

j’ai parcouru votre excellent site de long en large afin de trouver des réponses à mes questions.
Étant dans une situation un peu particulière j’aimerai vous en faire part et savoir si certains d’entre vous peuvent m’aiguiller.
Voila je cherche à m’installer en qualité d’éducatrice en libéral à compté de septembre.
Mon projet serait d’une part, de « vendre » des interventions de théâtre forum au sein des institutions sociales, et également d’intervenir au domicile des particuliers pour faire du conseil parental.
[U]Plusieurs questions : j[/U]e vais tenter de les rédiger le plus clairement possible.

  1. Bien que le métier d’éducateur en libéral se développe, il n’est pas encore règlementé. Par conséquent il n’existe pas de « syndicat » ou corporation d’éducateurs en libéral.
    [LIST]
    []Par quoi est régi le statut de « libéral » ? je ne comprends encore pas bien la différence ( bien que j’ai lu certains posts) avec le statut d’AE ?
    [
    ]en somme si on opte pour le « libéral »comment se déclare t on auprès des impôts ? Pour ma part, il me parait que le statut d’auto-entrepreneur est le plus adapté à mon projet. J’aimerai que mon activité soit dans un cadre clair. Je vous pose cette question car j’ai lu sur certains site web « éducateurs en libéral non règlementé » ??? cela m’interroge
    [*]Contrairement à certains collègues qui eux disposeront d’un cabinet, je pense me déplacer à domicile ( dans les institutions ou chez les particuliers).
    [/LIST]

  2. Je suis à l’origine titulaire de la fonction publique hospitalière MAIS en disponibilité.
    A savoir que j’ai toujours mon statut mais je suis normalement libre de travailler dans le privé.
    Suis-je tout de même contrainte de faire part de mon projet à ma hiérarchie ?

  3. J’ai compris que je devais faire part de ce projet si je l’exerce à temps plein. Comment justement définir ce « temps plein» ? sachant qu’au départ mes interventions seront ponctuelles et le nombre d’heures au mois très variable…

  4. Dois je compter dans mon temps de travail uniquement mes temps d’intervention ou également les temps de démarchage, de rédactions d’écrits et de rapports propre à mon activité ?

  5. Enfin… question que doit se poser tout entrepreneur débutant…si mon activité ne fonctionne pas.
    Imaginons que je me déclare mais qu’au final je ne comptabilise que quelques heures ou même rien du tout. J’aimerai savoir si se déclarer en AE implique automatiquement un cout financier quel qu’il soit ?
    D’ailleurs quel est le délai approximatif bien sur entre la déclaration et l’obtention du statut ?

Mon post est très long pour une première intervention, j’espère que vous pourrez m’éclairer par votre expérience.
En vous remerciant d’avance.

0 Likes

#2

Bonjour Mezeline,

Je peux déjà répondre à les questions du point 5 !!!

Vous déclarez votre chiffre d’affaires. Ensuite, vous serez imposée dessus, c’est-à-dire qu’un pourcentage de votre chiffre d’affaires partira dans les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu (au moins pour les premières années). Donc, pas de chiffre d’affaires, pas de cotisation ou impôt à payer.

Attention toutefois pour l’impôt : si vous choisissez le prélèvement libératoire, vous devenez automatiquement imposable (même si vous ne l’étiez pas avant).

L’inscription en elle-même est entièrement gratuite, avec un délai d’une quinzaine de jours en général.

Ensuite, suivant votre activité, et je pense que ce sera votre cas, vous aurez peut-être besoin d’une assurance responsabilité civile professionnelle, qui elle, a un coût.

Pour les autres points, Elie et d’autres AE auront sûrement les réponses que vous attendez.

Bonne soirée.

Fabien

0 Likes

#3

Merci Fabien de votre réponse.
J’aimerai savoir si vous savez comment on déduit les “frais” de fonctionnement: par exemple si je dois embaucher ponctuellement des intervenants?
J’ai bien compris que le statut AE est soumis à un plafond, déductible en fonction du démarrage de l’activité. Si je débute en septembre, pouvez vous me dire comment je peu calculer le montant du CA à ne pas dépasser?

Cordialement,

0 Likes

#4

Bonjour, Mezeline,

Je suis confronté au même problème que vous, à savoir intégrer un extérieur ponctuellement sans me pénaliser financièrement.

De ce que j’ai compris de notre statut et fonctionnement, nous sommes imposés sur notre Chiffre d’Affaires, c’est-à-dire, avant déduction des charges comme les frais d’intervenants pour vous.

Vous devez donc inclure ces frais dans votre prix de vente. Ensuite, vous éditerez une facure pour le régler car notre statut nous interdit les embauches.

Concrètement, cette situation pose deux problèmes :

  1. Le client paiera deux fois les charges sur l’intervenant : les charges que vous allez facturer au client, et celles que l’intervenant vous facturera. Conséquence, le prix de vente au client est beaucoup moins intéressant qu’avec deux offres conjointes et séparées.
  2. Votre CA s’en retrouve gonflé, mais pas votre bénéfice, et vous risquez d’atteindre le plafond annuel beaucoup plus rapidement.

En conclusion, si Elie ou quelqu’un ici connait une solution, je serai preneur moi aussi !!!

Le plafond se calcule au prorata du temps d’activité la première année. Si vous démarrez en septembre, vous allez potentiellement travailler 4 mois sur les 12 jusqu’à la fin de l’année, ce qui représente 1/3 de l’année.

Votre CA sera donc plafonné à 1/3 de celui indiqué pour une année complète.

Bonne journée à vous.

Fabien

0 Likes

#5

Bonjour Fabien,
Vous me dites quant à l’impôt sur le Chiffre d’affaire en qualité d’Auto-entrepreneur :" Attention toutefois pour l’impôt : si vous choisissez le prélèvement libératoire, vous devenez automatiquement imposable (même si vous ne l’étiez pas avant)." Je n’ai pas bien saisit:(…pouvez vous m’expliquer ce qu’est le “prélèvement libératoire”?

0 Likes

#6

Bonsoir Mezeline,

Le prélèvement libératoire vous permet de régler l’impôt sur les revenus par un taux forfaitaire, en même temps que les cotisations sociales.

Il convient de bien réaliser des simulations, car chaque cas est unique. Dans mon cas, j’ai cru pouvoir m’en passer, et aujourd’hui, je me retrouve à vouloir changer l’option, ce qui est assez long croyez-moi…

Comme vous payez un taux forfaitaire chaque mois ou chaque trimestre, vous devenez automatiquement imposable, quel que soit votre CA.

En déclarant à la fin de l’année (impôt standard), vous conservez la possibilité de ne pas dépasser le seuil qui vous rend imposable si votre CA est assez faible, donc de bénéficier de toutes les aides accordées aux foyers non imposables.

Bonne soirée.

Fabien

0 Likes

#7

Bonjour Mezeline,
Bonjour Fabien,

@Mezeline :

  1. Profession libérale : terme générique qui indique que vous exercez de façon indépendante, en fonction de vos compétences.
    Il est ultra-simple d’exercer en profession libérale en tant qu’auto-entrepreneur.

  2. et 3) Aviez-vous lu le dossier sur l’[B]auto-entrepreneur fonctionnaire[/B] ?

  3. Vous décidez !

  4. Aucun coût pour une déclaration (qui est prise en compte généralement en mois de deux semaines).

@Fabien : Vous avez parfaitement raison concernant le prélèvement libératoire.
@Mezeline : lisez à ce sujet http://autoentrepreneur.fr/impot-auto-entrepreneur/

@Fabien :

notre statut nous interdit les embauches

C’est incorrect : l’embauche est possible en auto-entrepreneur (mais déconseillée car rarement rentable).

Bien cordialement,
Elie

0 Likes

#8

[quote=“Elie, post: 1175, member: 1”]Bonjour Mezeline,
Bonjour Fabien,

@Mezeline :

  1. Profession libérale : terme générique qui indique que vous exercez de façon indépendante, en fonction de vos compétences.
    Il est ultra-simple d’exercer en profession libérale en tant qu’auto-entrepreneur.

  2. et 3) Aviez-vous lu le dossier sur l’[B]auto-entrepreneur fonctionnaire[/B] ?

  3. Vous décidez !

  4. Aucun coût pour une déclaration (qui est prise en compte généralement en mois de deux semaines).

@Fabien : Vous avez parfaitement raison concernant le prélèvement libératoire.
@Mezeline : lisez à ce sujet http://autoentrepreneur.fr/impot-auto-entrepreneur/

@Fabien :
C’est incorrect : l’embauche est possible en auto-entrepreneur (mais déconseillée car rarement rentable).

Bien cordialement,
Elie[/quote]

Bonsoir Elie,

J’étais pourtant persuadé du contraire. C’est une piste intéressant à creuser pour des besoins ponctuels.

Bonne soirée.

Fabien

0 Likes

#9

Bonjour à vous deux en ce beau lundi matin!!
Merci encore à Fabien et bien sur à Elise pour vos précisions!! je pense me déclarer cette semaine même si mon activité ne débutera qu’en Septembre. Ce afin d’élargir ma limite de plafond jusqu’à la fin de l’année…est ce une bonne stratégie? je ne pense pas prendre trop de risques :wink:

0 Likes

#10

Bonjour Mezeline,

Excellente stratégie que de vous déclarer le plus vite possible afin d’avoir ainsi doit à un CA plus important lorsque vous commencerez votre activité.

Bien cordialement,
Elie

0 Likes

#11

Merci beaucoup!!
j ai voulu me déclarer ce jour, mais je “pêche” sur certaines questions…lorsque l’on remplit le formulaire, il est demandé de choisir un organisme d’assurance, cependant il est probable que je sois salariée à côté de mon activité libérale ( je devrais en savoir plus cette semaine), par conséquent est ce que je devrai néanmoins souscrire à un régime d’assurance?
sur le site ( je fais ma déclaration en ligne) cet onglet semble obligatoire.
D’autre part, il est demandé de choisir sa caisse de retraite CIPAV ou RSI…éducateur en libéral étant une nouvelle activité dans le domaine, je suis bien embêtée pour choisir.
Après lecture, il me semble que cela correspondrait plus à la CIPAV…qu en pensez vous?

0 Likes

#12

Bonjour Mezeline

je termine un cdd dans la Fct Publique Hospitalière et on m’avait interdit (la DRH) de créer une AE, en parallèle, donc renseigne toi bien avant de te lancer et ne pas avoir des problèmes.http://autoentrepreneur.fr/forum/styles/default/xenforo/clear.png

0 Likes

#13

Il me semble effectivement que c’est la CIPAV mais en étant au RSI et toujours employée par la FBHospitalière tu cotises au régime général et tu peux demander de rester à la CPAM. Chose peut être différente quand ton activité est principale où tu n’as pas vraiment le choix.

0 Likes

#14

Bonjour Mezeline,
Bonjour Loïc,

Presque certain que dans votre cas c’est bien la [B]CIPAV[/B].

Ensuite est-ce vraiment un organisme d’assurance que vous avez à choisir ?
N’est-ce pas plutôt l’organisme qui gère vos cotisations sociales ?

Cordialement,
Elie

0 Likes

#15

je ne sais pas trop.
J’ai envoyé vendredi dernier mon dossier à l’URSSAF, j’attends leur réponse

0 Likes

#16

Bonjour Mezeline, je me permets de vous contacter quelques années après ce post car mon projet semble similaire au votre ( mêmes activités). Ou en est votre activité? êtes vous parvenue à créer une activité viable économiquement et sous quel statut?
En espérant que ce message vous parviendra.
merci
Sabrina

0 Likes